Retourner au homepage Le Jardin de ma Soeur Programme Souvenirs Voisinage Changer la langue
logo Le Jardin de ma Soeur
théâtre (création)

présente: Hard Copy
retour
Liens Liens

"L'adulte" est mort. La cruauté des cours de récré règne aujourd'hui dans les bureaux feutrés des multinationales"
Isabelle Sorente


Quatre femmes travaillent ensemble dans leur bureau pour le Groupe. A part leur travail, elles évoquent entre elles le reste de leurs vies et se racontent les dernières nouvelles des maris, des enfants, de la salle de gym… Et dans ce quotidien qu'elles essaient de rendre conforme aux exigences de dynamisme du Groupe, elles étouffent… au point qu'il leur faut bien trouver un exutoire, un moyen de respirer, de jouir enfin… et lorsque le chef de bureau, objet de tous les fantasmes, ne suffit plus, il faut trouver autre chose.
Quoi ?
Une réflexion maladroite de l'une d'entre elles et c'est le début d'un nouveau jeu dont les règles cruelles se dessinent au fur et à mesure que la partie se joue…



Pour ceux qui aiment les grincements et l'humour qui tache !



Hard Copy a son propre site : HARD COPY


LE POINT DE VUE DE LA METTRICE EN SCENE : POURQUOI JOUER "HARD COPY" AUJOURD'HUI ?


Tout d'abord pour le plaisir d'entendre un texte original, de découvrir l'univers de quatre femmes qui nous embarquent dans une ronde hystérique. C'est une tragi-comédie du type "anticipation", au rythme soutenu et dans une verve hautement superficielle qui grince parfois, qui s'accroche là où ça fait mal, qui nous dévoile un monde d'une cruauté infinie. On se flatte, on se griffe, on s'amadoue, on se tue…

C'est l'espace de l'artifice, de l'hypocrisie, des rancœurs dissimulées, des désirs refoulés et de la jalousie dévorante. Dans ce huis-clos, on ne s'ennuie jamais !!! Tout le monde s'aime, s'observe et gare à celui qui ne respecte pas les règles tacites établies par le Clan. C'est sa vie qui est en jeu. C'est la terrible loi du groupe.

Quatre femmes – épouses, mères, secrétaires – se retrouvent prises au piège dans l'arène infernale de leur vie. Quatre femmes "identiques", un bureau, un quotidien trop envahissant qu'il faut rompre absolument et le drame peut commencer… Faites vos jeux, rien ne va plus !!! Elles vont se chercher, se frotter, se raconter s'épuiser et se révéler, enfin. C'est une pièce excitante, déroutante, pitoyable, révoltante.

Ces femmes, ces wonder-women qui désirent si farouchement ressembler aux mannequins de "Marie-Claire", se perdent dans leur quête du paraître. Nous les suivons, pas à pas, dans les méandres de leurs anecdotes, de leurs souvenirs mais aussi de leurs blessures intimes. Elles nous entraînent dans une farandole endiablée.

Cette pièce raconte la perdition du son "Moi" qu profit de l'image, de l'annihilation de l'individu pour plaire à la cellule familiale, professionnelle et sociale. L'emprise et le pouvoir du groupe nous mènent irrémédiablement vers le fascisme, le totalitarisme, le crime. Détonante et prodigieuse machine à faire rire, cette pièce nous laisse un goût amer.

C'est aussi une réflexion sur les femmes libérées d'aujourd'hui. Le regard d'une femme qui parle d'autres femmes avec beaucoup d'amour mais aussi avec un cynisme débordant. Elle nous laisse réfléchir sur la question : "Etre une femme au vingt et unième siècle , ça veut dire quoi ? Ça se vit comment ? "


Hard Copy
 
Saison: hiver 2003

    Qui contribue à ce spectacle?

Texte: Isabelle Sorente
SUR LES PLANCHES
Interprétation: Bach-Lan Lebathi (Rose), Nadia Leën (Douce), Olivia Le Clercq (Belle), Stéphanie Pérard (Blanche)
EN COULISSES
Mise en scène: Sandrine Guise
Production
Production
La Compagnie du Sillage a.s.b.l.
Rue de l'Arbre Bénit, 96
1050 Bruxelles
00 32 (0)2 503 05 27
lacompagniesillage@hotmail.com

Organisation
relation presse :
Belgin - 0474 837 698 - 02 503 29 19
Christine Dejean - christinedejean@hotmail.com
Jours et heures
du mercredi 5 au samedi 22 novembre 2003

représentation à 21h00
les mercredis, jeudis, vendredis et samedis
website:
Xites
L'estaminet est ouvert du mardi au samedi de 20h00 à 01h00 du matin, avant et après le spectacle...
Pendant les heures de spectacle, il n'est pas accessible.