Retourner au homepage Le Jardin de ma Soeur Programme Souvenirs Voisinage Changer la langue
logo Le Jardin de ma Soeur
chanson

accueille: Je ne suis pas un chien !
( (UN HIVER AU JARDIN - festival de la chanson française) )
retour
Liens Liens

"Je ne suis pas un chien.
Je parle…
… La parole, c'est pas fait pour les chiens.
Alors, je m'en sers pour vous
chanter mes chansons.
Nom d'un chien !
Des chansons de tout poil."


"C'est un peu le propre de Valéry Bendjilali de régénérer des formes classiques ou rétro en y insufflant une énergie nouvelle : celle de la scène, de l'interprétation. Ainsi était-il accompagné, pour son dernier spectacle, de deux musiciennes de formation classique désireuses de s'encanailler avec un saltimbanque habitué des petites salles de Café-concert – Catherine Meeùs, une violoniste tâtant aussi du violoncelle et Johanne Samek au piano (complice d'une certaine chanson française) ainsi qu'aux arrangements – et d'un percussionniste, Philippe Rygaert.

De la valse au tango, du jazz au blues, tout est bon, tout peut servir de toile de fond aux histoires que raconte Valéry. Car c'est ce qu'il est avant tout : un baratineur, un séducteur à la mode latine, un conteur, un comédien.
Comédien de formation naturellement venu à la chanson en passant par la case comédie musicale, il a fait la sienne la marque de fabrique des Ateliers Chanson (dont il a suivi les cours) : chanter c'est jouer. Jouer avec le public, dans un rapport de nécessaire séduction, camper un personnage, interpréter des rôles pour mieux se livrer soi-même, enfin jouer tout simplement, comme un gosse, s'amuser, se lâcher. Il nous met donc tous dans sa poche quand il déballe ses tranches de vie, croque avec sensibilité ses portraits ironiques (la maladroite, le marseillais, le cocu), ses récits doux-amers ou grinçants, parfois graves même, de la danse nuptiale sans cesse recommencée du séducteur malchanceux, au bestiaire surréaliste plus proche de François Spi que de Thomas Fersen, via « Les Singes » de Brel. Sur des textes personnels ou signés Christian Dalimier, Johanne Samek, ou dans l'une ou l'autre reprise, dans une langue à la fois familière et poétique, Bendjilali s'en donne à cœur joie en optant pour une interprétation moderne, vivante, très dynamique. Il convainc s'il en était besoin que décidément, la scène est son élément."

Article paru dans RIFRAF MAGAZINE, mensuel, juin 2003.


JOHANNE SAMEK :
formation aux Conservatoires Royaux de Bruxelles, Mons en piano et alto.
Nombreux concerts, enregistrements et arrangements pour des groupes et des musiciens tels que Vénus, Laure Delcampe, Les Vaches à Steak.

CATHERINE MEEÙS :
formation au Conservatoire Royal de Bruxelles en violon et violoncelle. Membre de plusieurs ensembles allant de la musique contemporaine à la musique baroque, en passant par la musique Klezmer et la chanson française : Les Muffati, l'ensemble 21,…

PHILIPPE RYGAERT :
formé en académie puis avec Mamady Keïta, il a suivi également un perfectionnement en musiques Afro Cubaines à Cuba.
Son parcours l'a mené dans de nombreux groupes aux styles différents : musique congolaise, Reggae, Soul et depuis 1997, il fait partie du groupe Légitime Démence.

A signaler aussi que depuis peu, Valéry écrit aussi les paroles de ses chansons...


Valéry Bendjilali a son propre site, vous y trouverez des extraits de certaines de ses chansons :

"Je ne suis pas un Chien"
Je ne suis pas un chien !
 
Saison: hiver 2004

    Qui contribue à ce spectacle?

Paroles: Christian Dalimier, Johanne Samek, Valéry Bendjilali
Compositions: Johanne Samek
SUR LES PLANCHES
Chant: Valéry Bendjilali
Musique: Catherine Meeùs (violoncelle, violon), Geoffroy Degand (aux percussions le 24/01/04), Johanne Samek (piano, alto), Philippe Rygaert (percussions)
Production
Production
asbl Lazzi 90
contact : Valéry Bendjilali 0497 17 80 67

Jours et heures
du mercredi 21 au samedi 24 janvier 2004

représentation à 21h00
les mercredis, jeudis, vendredis et samedis
website:
Xites
L'estaminet est ouvert du mardi au samedi de 20h00 à 01h00 du matin, avant et après le spectacle...
Pendant les heures de spectacle, il n'est pas accessible.